Rechercher
  • Olivier Bodenmann

Pourquoi nous n'avons pas besoin de 5G


L'argumentaire des opérateurs et des milieux intéressés financièrement à pousser pour une augmentations de dites valeurs limites pour permettre la 5G n'est guère valable.

Il est en effet basé sur une augmentation de type exponentiel du volume de données au fil des années, mais ceci ne peut pas être vrai sur le long terme car:

1) le nombre de smartphones en Suisse arrive ou arrivera très bientôt à saturation, du moment que tout le monde ou presque en a ou en aura un, et la population n'augmentant guère,

2) le volume de données utilisé par ces smartphones ne peut pas augmenter significativement, au vu de leur utilisation actuelle déjà intense et les journées des utilisateurs n'étant pas extensibles, de plus il devient absurde de vouloir encore augmenter la définition des écrans et la qualité des vidéos, c'est déjà au-delà des capacités de nos yeux,

3) les seules autres raisons pour une augmentation significative du volume de données résident dans l'"internet des objets" (ioT en anglais, IdO en français) et les voitures autonomes.

L'internet des objets (qui est d'une part d'une utilité discutable !) concerne avant tout des objets domestiques, qui seront aussi susceptibles d'être connectés via un réseau local à très basse énergie à une borne centrale connecté par câble à l'internet. Pas besoin de 5G pour cela !

Les voitures autonomes pourront rapidement, grâce au développement de l'intelligence artificielle, ne pas avoir besoin d'échanger de grands volumes de données avec le réseau. Elles pourraient s'auto-piloter simplement avec le GPS et les caméras à bord. Les données qui devront être échangées avec le réseau pourront l'être avec la 4G (ou 4G+) existante.

#5G

93 vues0 commentaire